Il n’y a pas qu’une seule politique possible