Cannabis thérapeutique : le Parlement européen vote pour une stratégie européenne

Communiqué de presse de Guillaume Balas, député européen Génération.s

Ce mercredi 13 février 2019, le Parlement européen s’est prononcé en faveur de la résolution sur l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques dont le député Guillaume Balas (Génération·s) est le co-rapporteur.

« C’est un signal fort dont je me réjouis », intervenait Guillaume Balas à la sortie du vote. « À un moment où les législations des États Membres évoluent rapidement, à un moment où l’efficacité du produit dans la gestion de la douleur des patients est mise en lumière par de nombreuses études, par l’Agence de sécurité nationale du médicament elle-même, il était important que le Parlement se positionne sur le sujet pour défendre l’intérêt des patients. Cette résolution, qui traite exclusivement du cannabis à des fins thérapeutiques et non du cannabis récréatif, appelle à la création d’une stratégie européenne de façon à ce que tous les patients puissent y avoir accès de façon égale dans l’Union Européenne. La douleur des patients ne doit souffrir d’aucun tabou. »

Souvent dans des situations d’échec thérapeutique, de nombreux patients demandent à avoir accès à ce type de thérapie pour soulager leurs douleurs tout en continuant à vivre le plus normalement possible. En effet, le cannabis thérapeutique permet aux patients de poursuivre leurs activités quotidiennes avec moins d’entrave qu’avec des médicaments anti-douleurs classiques. Les patients atteints de sclérose en plaques ou souffrant de maladies rares moins connues telles que la Syringomyélie ou les neuropathies périphériques se sont notamment mobilisés à l’occasion de ce vote.

En réponse, la résolution du Parlement européen demande à ce que les praticiens de santé puissent prescrire des traitements à base de cannabis thérapeutiques dans tous les pays de l’Union, à ce qu’une formation appropriée du corps médical soit mise en place et à ce que la recherche sur le cannabis médical soit encouragée et financée.

M. Balas avait déposé 4 amendements, en coordination avec le Groupe des Verts et de la GUE. Ces amendements n’ont pas été adoptés à quelques voix près, limitant ainsi l’ambition de certains paragraphes aux médicaments à base de cannabis.
« C’est une opportunité manquée, la droite et le centre ont souhaité cette modification dans l’unique but de protéger les intérêts de certains industriels. C’est dommage puisque nous savons que les extraits naturels de cannabis médical présentent par exemple des atouts pour certaines pathologies et permettent de mieux ajuster le traitement au ressenti des patients. »

Pour le député Guillaume Balas « Cette résolution marque un pas important qui répond à la demande des malades et dont nous pouvons être satisfaits. Il faudra maintenant aller plus loin durant la prochaine mandature, de façon à ce que la Commission engage un travail avec les États Membres pour établir une stratégie européenne du cannabis médical avec l’intérêt des patients en tête plutôt que celui de l’industrie pharmaceutique. Il sera notamment important de poser des standards communs afin d’assurer la sécurité des patients et de développer la recherche au niveau européen ».
Print Friendly, PDF & Email

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.