Dioxyde de titane (E171) : le principe de précaution doit s’appliquer

Après les révélations sur le caractère cancérogène probable du dioxyde de titane (E171), présent dans de nombreux produits de notre alimentation quotidienne, et alors que le Ministre de l’économie, Bruno Le Maire a annoncé repousser l’interdiction dece colorant en France à avril 2019,j’ai interpellé la Commission européenne afin qu’elle applique au plus vite le principe de précaution et protège la santé des citoyens européens. Ma question écrite ci-dessous :

Alimentation : application du principe de précaution sur le dioxyde de titane

Depuis plusieurs mois, différentes études sur les dangers du dioxyde de titane (TiO2), présent sous formes de nanoparticules dans les biscuits, les gommes à mâcher ou encore certains plats préparés ont été publiées en Europe. Ces études alarment sur les risques d’accumulation de cet additif dans différents organes dont le foie, le cerveau ou les reins et note son caractère cancérogenèse probable. En France, une étude de l’INRA examinant les diverses voies d’exposition au TiO2, mettait en évidence que même à faible dose, ces nanoparticules parvenaient à franchir la barrière gastro- intestinale en moins de cent jours. Les rongeurs étudiés présentaient alors des lésions précancéreuses au niveau du colon. Ces résultats venaient confirmer une autre étude allemande parue quelques mois plus tôt. Au vu de ces résultats et de l’action rapide et néfaste de ce colorant, la présence de produits en contenant sur le marché européen est très préoccupante.

  1. Pourquoi la Commission n’applique-t-elle pas immédiatement le principe de précaution en attendant
    les conclusions finales de l’EFSA ?
  2. La Commission prévoit-elle de renforcer le budget de l’EFSA afin qu’elle puisse évaluer de façon appropriée les additifs présents dans notre alimentation?
Print Friendly, PDF & Email

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.