L’Europe pour tous ! Un projet avec les jeunes des écoles de la seconde chance de Seine et Marne

J’ai reçu au Parlement mardi 5 juin un groupe de jeunes femmes et hommes en lien avec le centre Europe Direct de Seine et Marne et les écoles de la seconde chance de Melun et Provins.

Cette visite est l’aboutissement d’une initiative que j’ai prise en partenariat avec Europe Direct Seine et Marne. Il s’agissait de poursuivre le travail mené depuis le début de mon mandat, celui de rapprocher les institutions européennes des citoyens qu’elles représentent et au nom desquels elles agissent. Eux-mêmes en charge d’entretenir et de faire vivre ce lien entre l’UE et les habitants des Etats membres, les centres Europe Direct constatent le fossé qui se creuse ou du moins le désintérêt que suscitent les politiques européennes auprès des citoyens.

J’ai déjà eu de multiples occasions au travers d’articles sur ce blog ou durant mes comptes rendus de mandat de revenir sur cette distance qui se nourrit de la complexité des institutions européennes, du peu de lisibilité de leurs interventions sur le champ national, d’Etats européens qui communiquent peu sur cette participation de l’UE ou qui l’instrumentalisent jusqu’à effacer la dimension européenne. L’un des tristes résultats est le désintérêt assez profond d’une grande partie des Français pour les scrutins européens, et notamment dans les classes populaires.

Le projet mené durant ces derniers mois est une petite contribution à l’installation d’un réel débat démocratique avec l’ensemble des citoyens sur les questions européennes et particulièrement avec ceux à qui on ne s’adresse jamais. C’est dans ce but que le groupe était constitué de personnes issues d’établissements de la seconde chance ou contactées par des éducateurs.

Ces dispositifs permettent à des personnes de 17 à 25 ans déscolarisés ou dépourvus de diplômes d’être encadrés pour remettre à niveau leurs connaissances et d’être suivis pour intégrer des stages en entreprises. Et le succès est au rendez-vous car en 2016 à Melun sept stagiaires sur dix sont sortis avec une solution positive (45 % vers l’emploi, 55 % vers une formation qualifiante et diplômante).

A l’image du travail mené il y a deux ans avec la mission locale pour l’emploi de Paris, je souhaite que le débat européen ne soit pas seulement réservé aux spécialistes de la question ni à une jeunesse déjà très insérée dans les réseaux de la mondialisation par le biais familiale et/ou scolaire. L’Europe ne survivra pas à cette inégalité, enjeu qu’elle a pris en charge au travers des dispositifs comme la garantie jeune ou Erasmus +.

Ces jeunes citoyens européens (certains italien ou roumains) ont d’abord travaillés avec les enseignants et l’équipe d’Europe Direct Val de Marne (Mr Brice Lamenie et Mme Hélène Lemoigne) soutenus aussi par mon équipe locale pour mieux comprendre les mécanismes de l’UE et s’initier aux enjeux politiques. La dernière séance fut particulièrement riche sur la définition même de l’Europe et la problématique de ses frontières actuelles.

Mais ce travail pédagogique n’était que l’introduction pour le cœur même de cette initiative, un débat sur les politiques européennes au sein même du Parlement avec leurs représentants. En effet j’étais accompagné de la depute  Elisabeth Morin-Chartier, member du parti populaire européen, pour démontrer l’intérêt du pluralisme politique qui permet un débat constructif entre des pensées différentes comme l’a illustré la bataille sur le travail détaché au Parlement. C’est d’ailleurs sur ce sujet que la discussion a principalement porté avec le groupe où tous sont confrontés aux difficultés du marché du travail dont les contours sont  à présent également européens.

La plupart de ces jeunes ont affronté et affrontent toujours des situations difficiles, ils sont des atouts et les assises d’une Europe qui donnera à chacun les armes pour s’émanciper et participer à la construction de notre destin commun. Merci à eux pour cette rencontre !

https://twitter.com/EuropeDirect77

https://www.facebook.com/EuropeDirectSeineetMarne/

 

Print Friendly, PDF & Email

Leave a comment

Your email address will not be published.


*