On ne peut pas mentir sur l’Europe !

A European Union flag flutters as a construction worker is seen on a building under renovation in Brussels December 9, 2013. REUTERS/Francois Lenoir

Suite au discours d’Emmanuel Macron sur l’Europe, voici ma réaction dans une courte vidéo.

« Cher concitoyens, cher concitoyennes,

Cette semaine, il y a eu un discours de E.Macron, à Paris, à la Sorbonne qui a fait débat.

Évidemment il reprend beaucoup d’éléments qui sont ceux de la gauche européenne notamment sur la question de la lutte contre le dumping social, sur l’organisation de la zone euro, sur plus de démocratie surtout mais aussi sur la question de l’organisation d’une défense européenne.

C’est une bonne nouvelle qu’un chef d’Etat français s’implique dans la construction européenne et nous l’avons tellement souhaité que l’on ne peut que saluer ce volontarisme.

Néanmoins tout est à construire et E.Macron va devoir lever toutes ambiguïtés.

Première chose les contradictions : comment lutter contre le dumping social en Europe quand on l’instaure en France par les ordonnances travail ? C’est illogique de rentrer dans une logique purement libérale en France pour dire par ailleurs que l’on la combat au niveau européen.

Deuxième chose, pour pouvoir réaliser ce qu’il souhaite, la stratégie qu’il a entreprise est mauvaise : vouloir l’alliance avec M.Merkel alors que l’on sait que fondamentalement la droite allemande, qui vient de regagner les élections, ne veut pas entendre aujourd’hui de progrès européen est une impasse. Il faut affronter Madame Merkel, il faut affronter la droite allemande en allant chercher des alliés au Sud, à l’Est, surtout dans les sociétés civiles là où les gens veulent se battre pour une Europe de progrès et un destin commun.

Alors, nous serons évidemment sincères et appuieront là où il faut appuyer. Mais nous seront aussi extrêmement vigilant et surtout, nous voulons que les mots se transforment en actes. On a trop vu sur un certain nombre de sujets que souvent il y avait de belles paroles mais qu’il y avait peu de réalisations.

Par exemple, la taxe sur les transactions financières : Monsieur Macron souhaite en instaurer une. Cela tombe bien c’est son ministre des finances qui aujourd’hui se bat pour qu’il n’y ait surtout pas de taxes sur les transactions financières en Europe. Donc il faudrait qu’il puisse donner des ordres, à son ministre des finances pour que cette taxe sur les transactions financières au niveau européen puisse se réaliser.

On ne peut pas mentir sur l’Europe, on ne peut dire des choses que l’on ne peut assumer, on ne peut pas seulement faire des discours pour faire de la « politique », l’Europe c’est trop sérieux, c’est quelque chose qui doit être sauvée si elle est mise au service des citoyens : une Europe de progrès !

Alors, Monsieur Macron, maintenant : des paroles aux actes !

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed