Mes explications de votes – Septembre 2017

Cette semaine à Strasbourg, en session plénière, je me suis prononcé sur les différents textes qui suivent.

Voici le résumé:

Adhésion de l’UE à la convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique – LIBE – Rapport REVAULT D’ALLONES BONNEFOY/CORAZZA BILDT

J’ai voté en faveur de ce rapport qui demande la mise en place un plan d’action cohérent envers les violences faites aux femmes au sein de l’Union européenne à travers l’adhésion de l’Union européenne à la Convention d’Istanbul. La Convention d’Istanbul du Conseil de l’Europe est le premier instrument international juridiquement contraignant sur la prévention et la lutte contre les violences envers les femmes. Ce rapport poursuit donc une approche globale à savoir ne pas seulement combattre la violence en elle même pour lutter contre les violences faites aux femmes mais également prévenir, ,éduquer dès le plus jeune âge, protéger les victimes et poursuivre les responsables.

Résolution sur la transparence, la responsabilité et l’intégrité au sein des institutions européennes – AFCO – GIEGOLD :

J’ai voté pour cette résolution en faveur de plus de transparence d’intégrité et de responsabilités de la part des institutions européennes. Cette résolution demande à ce que les informations et documents législatifs soient accessibles au public tout au long du processus législatif.  De plus , il est demandé un renforcement du registre de transparences des représentants d’intérêt. L’idéal serait de le rendre obligatoire, et que les députés ne rencontrent que les représentants d’intérêts qui se sont inscrits sur ce registre.  Ces éléments sont nécessaires afin de regagner la confiance des citoyens dans les institutions européennes.

Résolution sur l’accès au financement pour les entreprises innovantes et sociales, ECON, PIETIKAINEN

J’ai voté en faveur de cette résolution. De nouvelles règles sont mises en place concernant les entreprises innovantes et sociales. Ces nouvelles règles visent à élargir l’éventail d’entreprises capable de trouver des investisseurs sur les marchés de capitaux européens. Le but est donc de mobiliser davantage de capital d’investissement dans les PME innovantes et dans les entreprises sociales au sein de l’UE.

Rapport « Exigences en matière d’accessibilité applicables aux produits et services » ,IMCO – Rapport LOKKEGAARD

Parce que 80 millions de personnes dans l’UE sont touchées par un handicap à des degrés divers, il était nécessaire de surmonter les dissonances législatives entre les États membres . J’ai donc voté pour  ce texte qui vise à améliorer l’accès des personnes handicapées à un large éventail de produits et de services (téléphonie mobile, informatique, transport, e-commerce…) au sein de l’UE. La liste de produits et de services plus accessibles inclut notamment  les distributeurs de titres de transport et les bornes d’enregistrement automatiques, les distributeurs de billets, les services bancaires aux consommateurs… Ce rapport permet donc d’améliorer la circulation des biens et des services au sein du marché intérieur et de faciliter l’inclusion des personnes handicapées.

 

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed