Discours d’Emmanuel Macron à Athènes : derrière les bonnes intentions, des décisions politiques à prendre. Démocratie ou austérité, il faut choisir.

© SOOC/ Alexandros Michailidis

Ce jeudi 7 septembre à Athènes, Emmanuel Macron s’est exprimé sur le devenir démocratique de l’Union Européenne. Je ne peux que saluer l’implication d’un Président français dans la construction européenne et sa volonté de la démocratiser quand elle semble avoir perdu tout sens. Mais si être lucide c’est constater cette volonté, c’est aussi regarder les propositions concrètes et se projeter dans la société européenne que veut Emmanuel Macron. Car finalement change-t-il quelque chose, « transforme-t-il » l’Union Européenne après l’apathie française des dernières décennies ?

Il veut une Europe plus démocratique, celle que nous avions aussi portée avec Benoit Hamon lors de la présidentielle avec la proposition d’un Parlement de la zone euro. Cet outil permettrait aux citoyens d’avoir une prise plus directe avec les décisions économiques qui impactent directement nos vies. Mais quel est son contour, quelle est sa composition, et surtout pour quoi faire ? La principale utilité de ce parlement serait d’avoir la main sur un budget commun, une autre proposition que nous partageons avec Emmanuel Macron, mais à quoi servirait-il ? Il n’en dit rien. Je réclame avec d’autres, attachés à relancer l’économie européenne et l’emploi, un budget consacré à l’investissement et qui vient en soutien à tous ceux qui cherchent un travail et un travail de qualité.

Emmanuel Macron reste silencieux sur ce sujet car il se retrouve là devant une contradiction majeure. Comment garantir la mise en œuvre de ce budget de relance sans remettre en cause la poursuite des politiques d’austérité avec le dogme des 3% de déficit ? Equation impossible.

C’est la limite du « en même temps » qui mène à l’incohérence. Pas pour tous, à certains il ne ment pas, ne travestit rien si l’on regarde ce qu’il fait en France : un grand flou sur les baisses et hausses d’impôts pour les classes populaires et moyennes, et une grande clarté pour les plus riches dont l’impôt sur la fortune va diminuer dès à présent. Le flou, l’incohérence sont autant de dangers pour une Union Européenne qui va mal et qui a besoin de renouer avec un projet certes mobilisateur mais aussi crédible au service de tous les Européens et pas de sa minorité la plus riche.

Soyons donc exigeants avec Emmanuel Macron dans sa volonté de faire avancer l’UE et demandons lui de préciser son projet. Demandons lui surtout de sortir de cette logique qui rend de plus en plus violente la compétition entre les individus, entre les pays, une logique qui pousse des millions d’Européens à brader leur force de travail pour vivre et survivre. Il le comprend en partie en agissant sur la question des détachements des travailleurs mais là aussi les propositions concrètes sont faibles. Grandes ambitions, petites réalisations : certes il faut être humble face à la tâche immense de la construction européenne mais la déception face à la promesse, comme nous le voyons en France, est le chemin qui mène le plus surement à la disparition de notre ambition commune.

La démocratie avec l’austérité, voilà le pacte qu’il nous faut détruire et qu’Emmanuel Macron entend faire perdurer. Son prédécesseur s’était passivement moulé dans les injonctions des tenants d’une Europe libérale dont la loi travail avait été la conséquence directe. Les ordonnances actuelles en sont la poursuite.

La forte montée du nationalisme en France et en Europe est l’une des conséquences directe de cette destruction de la démocratie de l’intérieur, de son travail de sape par l’appauvrissement, l’explosion des inégalités qui désespèrent, écrasent, expulsent les citoyens des institutions qui doivent les représenter.

La vraie et la bonne question est donc effectivement celle de la souveraineté mais alors il faut être conséquent et rompre avec les politiques économiques néolibérales qui affaiblissent la France et l’Union Européenne.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed