Brexit : quel que soit le résultat, l’Europe ne peut en rester au statu quo

Cette session de juin du Parlement européen à Strasbourg est la dernière avant la tenue du référendum britannique. Pour ma part, et comme une majorité de Français je crois, je suis pour que le Royaume-Uni reste. Pour des raisons historiques, géopolitiques, diplomatiques, il est très important que le Royaume-Uni puisse participer encore à l’aventure européenne.

Cependant, quel que soit le résultat du prochain référendum, cela ne changera rien à l’état inquiétant de l’Europe. Il faudra de toute façon une réponse forte après le départ ou le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Il sera nécessaire que les pays qui veulent avancer plus rapidement, par exemple l’Italie, la France, l’Allemagne, le Bénélux, l’Espagne, le Portugal, fassent des propositions.

Il s’agit par exemple d’un gouvernement économique de la zone euro en capacité d’investir massivement pour réduire les inégalités, d’un parlement qui contrôle enfin l’action des politiques et des pouvoirs publics et il s’agit enfin de règles sociales et fiscales communes. Nous savons que, sans ces règles identiques pour tout le monde, la création d’un marché commun est un leurre.

Aujourd’hui, le Royaume-Uni a un choix à faire : ce sera le sien et il faudra savoir le respecter. Dans tous les cas, nous ne pourrons pas être indexés à ce choix et devons prendre nos responsabilités. C’est à cela que les parlementaires socialistes français ont appelé : à la France maintenant de faire une proposition pour l’Europe dès ce mois de juin !

 

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed