Rencontre avec les lycéens de l’Hautil (95)

J’ai eu le plaisir de retrouver les équipes et les élèves du lycée de l’Hautil à Jouy-le-Moutiers dans le Val d’Oise qui m’avaient déjà fait l’honneur d’une invitation l’année dernière. Je suis revenu en 2016 dans le cadre de ce projet que je trouve plus que jamais pertinent de « semaine de la citoyenneté ». Elle mobilise chaque année, grâce à des professeurs très investis, les élèves des classes de filières générales et technologiques dans des rencontres avec des acteurs associatifs et politiques.  Cette année cette semaine était particulièrement centrée sur la problématique de la lutte contre les discriminations, les lycéens rencontrant notamment des associations de lutte contre l’homophobie, pour l’égalité femme/homme, contre le racisme.

Mon intervention s’est elle aussi inscrite dans ce thème avec une analyse et des questions sur cette question à l’échelle européenne. Après un retour sur mes fonctions et mon rôle au Parlement, les élèves m’ont par exemple interrogé sur les inégalités hommes/femmes en Europe, domaine sur lequel l’Europe a peu de prise directe même si elle joue un rôle moteur par sa législation et ses recommandations aux Etats.

Mais l’essentiel des questions se sont portées sur l’actualité européenne. On parle toujours du désintérêt des « jeunes » et je me répète souvent (et je continuerais) mais cette caricature s’efface en quelques secondes quand on prend le temps de parler politique avec les lycéens. Brexit, quantitative easing, politique environnementale, sécurité, place de l’UE dans le monde… : voilà les sujets sur lequel on m’interroge avec acuité, cernant mieux que certains plus aguerris les vrais enjeux du moment.

J’ai notamment répondu aux interrogations sur l’avenir de l’Europe face à la crise des migrants, une Europe divisée par des intérêts et des cultures différentes. Je suis revenu aussi sur les interrogations concernant la sécurité en Europe en évoquant toutes les difficultés que nous avons sur le continent à mettre en commun les informations et à faire travailler ensemble les différentes structures. Enfin les questions économiques préoccupent beaucoup les élèves sur les risques de futur crise et les incertitudes liées à la politique de la BCE.

Donc ce fut riche avec des élèves de section STMG, Premières et Terminales, en espérant que cette intervention participe à la prise conscience non pas de l’importance du politique, ils sont déjà bien conscients, mais de leur nécessaire implication quel que soit les discours négatifs que l’on tient sur la jeunesse de notre pays.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed