Nous ne voulons pas renouveler l’autorisation du Roundup (herbicide glyphosate)

Le 22 mars, la Commission Environnement du Parlement Européen a adopté une résolution appelant la Commission Européenne à ne pas renouveler l’approbation de l’herbicide cancérigène Glyphosate dit « Roundup » : 38 voix pour, 6 voix contre et 18 abstentions.

A l’inverse des autorités américaines qui ont interdit ce perturbateur endocrinien utilisé dans l’agriculture et le jardinage, la Commission Européenne a tenté de renouveler son homologation. Nous députés socialistes européens utiliserons l’ensemble des dispositifs législatifs en notre possession pour empêcher cette décision. C’est l’esprit du vote du 22 mars en Commission Environnement.

La Commission s’appuie sur l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour estimer « improbable » que le glyphosate soit cancérigène pour l’homme, à l’inverse des avis du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) – l’agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour ce dernier, le Roundup est un « cancérigène probable pour l’homme et pour l’animal ».

Nous espérons que cette décision sera suivie par un vote favorable en plénière à Strasbourg. Plus d’un million et demi de personnes ont signé les pétitions lancées par les organisations non gouvernementales (ONG). Plus largement, c’est le silence coupable de la Commission sur la question des perturbateurs endocriniens qui est posé. Gageons que sa condamnation récente en par la justice l’invite à réagir.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed