En 2016, ayons le courage de lier les convictions à l’action

« Bonjour,

Mes chers concitoyens, je formule les vœux pour cette année 2016. Cela peut paraître illusoire, cela peut paraître utopique, quand on est confronté à des sujets aussi graves. D’abord sur le sujet du terrorisme, à ces assassins qui sont venus parmi nous. Puis, des crises géopolitiques au Moyen-Orient qui déstabilisent le monde entier. De la crise écologique même si il y a eu des avancées très importantes à Paris avec la COP 21 mais on est pourtant loin aujourd’hui d’avoir achevé le travail. Et d’une Europe en crise qui a bien du mal aujourd’hui à répondre à tous ces défis si on ajoute en plus la crise migratoire et bien évidemment la crise économique et cette incertitude dans laquelle sont les citoyens européens sur leur devenir.

Et pourtant il faut être optimiste car il y a pleins de raisons aujourd’hui qui nous font penser que nous pourrions faire beaucoup mieux. Cela demande du courage politique. Il faut que les leaders politiques assument clairement leur projet, le disent, l’exposent en place publique. Il faut être fidèle à ses convictions et ne pas changer de discours ou prendre des décisions contraires à celles qui avaient été évoquées avec les citoyens lors des campagnes électorales. Surtout il faut construire du nouveau. Pour cela, il faut s’adresser aux citoyens. Ouvrir des espaces de discussions et de débats démocratiques. Il faut entendre tous ceux qui agissent dans la société : les salariés, les entrepreneurs, tous ceux qui sont dans des secteurs innovants, qui essaient de concilier l’économique et le social par exemple dans l’économie sociale ou dans pleins d’autres formes qui existent aujourd’hui. Il faut que les Français et les européens reprennent confiance en eux-mêmes. Il n’est pas vrai, alors que nous sommes une des zones les plus riches au monde, où nous avons les standards sociaux encore les plus élevés même s’ils sont menacés, que nous puissions rien faire dans le monde qui vient. Bien au contraire.

J’appelle pour ma part dans mes vœux une Europe plus unie, c’est-à-dire des chefs d’Etats qui se prennent en main et qui proposent un vrai projet européen courageux qui demandera des efforts certes mais qui nous assurera une meilleure protection que ce soit dans le domaine de la défense ou de l’économie. Et à une condition et une seule bien sûr : cette Europe nouvelle doit être créée sur des bases sociales et démocratiques. Il faut faire converger aujourd’hui les modèles sociaux européens pour que le dumping entre les citoyens européens ne s’accroisse plus et il faut évidemment un contrôle démocratique beaucoup plus fort de la part des populations. On a vu à quel point ce manque de contrôle démocratique était ressenti de manière très violente par les citoyens. Donc c’est une année importante, c’est une année où nous pouvons reprendre espoir. C’est une année où il faut croire pour agir. Il faut faire en sorte que cette année 2016 constitue un lien évident entre les convictions et l’action. »

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed