Déchéance de nationalité : « On s’attaque à la nature même de la République » [ITV dans Marianne]

Mon interview dans Marianne à retrouver également ici : http://www.marianne.net/decheance-nationalite-on-s-attaque-nature-meme-republique-100238891.html

Guillaume Balas, député européen et animateur de l’aile gauche du Parti socialiste est particulièrement remonté contre la décision du gouvernement et de François Hollande d’introduire la déchéance de nationalité pour les binationaux dans le projet de révision constitutionnelle. Pour le responsable socialiste, cette mesure risque de « créer une véritable ligne de partage entre ceux qui sont encore républicains et les autres. »

Propos recueillis par Bruno Rieth

Marianne : Comment réagissez-vous à l’annonce faite par le gouvernement d’introduire la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français convaincus d’acte de terrorisme dans le projet de révision de la Constistution ?
Guillaume Balas : Je suis stupéfait, abasourdi. Je n’arrive pas à comprendre une telle incompétence et une telle inculture de l’identité même de ce qu’est la République, de ce qu’elle donne, une égalité de droits envers tous ses citoyens. Cette décision entraîne une rupture avec le principe de l’égalité de droit à partir du moment où l’on permet d’enlever la nationalité à certains, qui l’ont acquises par le droit du sol, simplement parce qu’ils possèdent une double nationalité. Nous allons inscrire dans la Constitution ce principe d’inégalité. On s’attaque là à la nature même de la République. Et que ce soit la gauche qui ouvre une voie royale au Front National, lequel s’est empressé de dire qu’il voterait pour, est tout simplement impensable. C’est une faute morale.

Que comptez-vous faire ?
J’ai appelé Jean-Christophe Cambadélis pour lui exprimer clairement et fortement mon refus de voir les socialistes voter cette disposition. Mais plus largement, ce n’est pas une question d’aile gauche du PS ou de frondeurs. J’ai d’ailleurs eu des contacts depuis ce matin avec d’autres socialistes qui ne sont pas à l’aile gauche. On voit aussi bon nombre de réticences qui se sont exprimées à droite. Cette disposition est en train de créer une véritable ligne de partage entre ceux qui sont encore républicains et les autres.

Cette mesure est selon vous une attaque contre l’esprit républicain ?
Oui, si elle est inscrite dans la Constitution, nous nous dirigeons vers autre chose que ce qui a fondé la République, c’est à dire l’égalité de droit entre les citoyens comme principe intangible. Le gouvernement doit bien comprendre que la situation qu’il vient de créer est explosive.

Quelles conséquences risquent-elles d’avoir pour la gauche et le PS ?
Qu’est qui fait que nous sommes ensemble ? C’est quoi la gauche ? Quelles sont nos valeurs fondamentales ? Voilà les questions auxquelles nous allons devoir discuter très sérieusement si le gouvernement n’abandonne pas cette idée. Je trouve enfin que profiter de la situation terrible que nous avons vécu avec ces attaques terroristes, pour faire dans la démagogie dans l’espoir de grapiller quelques points dans les sondages, c’est accablant.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed