Raïf Badawi, lauréat 2015 du prix Sakharov pour la liberté de l’esprit #FreeRaif

Très fier de voir le Parlement Européen décerner le prestigieux Prix Sakharov au blogueur et écrivain saoudien Raïf Badawi, enfermé et torturé au fouet dans les prisons saoudiennes. Pour cette raison, c’est sa femme, Ensaf Haidar, qui s’est rendu ce mercredi 16 décembre pour y prononcer un discours en hommage à son mari avant de recevoir le prix Sakharov qui, chaque année, distingue une personne qui a œuvré pour la liberté d’expression. Créateur du site internet FreeSaudiLeberlas, il est accusé d’y avoir tenu des propos critiques sur des personnalités religieuses et des universités islamiques saoudiennes.

raif_sakharov

Ce prix met en lumière le manque de respect des autorités saoudiennes envers les Droits de l’Homme. Ce prix pose aussi la question de l’intransigeance du Royaume vis-à-vis de ceux qui osent porter une parole dissidente ou critique envers l’islam et ses représentants.

Condamner un blogueur à 1000 coups de fouet et dix ans de prison car il considère musulmans, chrétiens, juifs et athées comme des égaux, et qu’il dénonce l’oppression infligée aux non-musulmans, aux femmes, aux libre-penseurs est simplement inacceptable. Le Parlement Européen s’honore a mettre en lumière les souffrances de ceux qui osent parler de la réalité du régime saoudien.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed