Dumping social dans le transport maritime européen

J’ai participé mercredi 21 octobre à une conférence consacré à l’avenir du secteur maritime européen. Cet événement, organisé avec ma collègue socialiste Isabelle Thomas et la Fédération Européenne des Travailleurs des transports (ETF) nous a permis d’échanger avec les gens de mers et les représentants syndicaux de ce secteur.

Les différents intervenants ont décrit les nombreuses difficultés rencontrées par le secteur maritime, victime d’un dumping social sans précédent, en évoquant notamment les mauvaises conditions de travail, l’absence de protection sociale des gens de mers ou encore l’exploitation de travailleurs étrangers sous-payés. Ces pratiques sont au cœur d’un secteur où les principales entreprises rivalisent en termes de concurrence déloyale au détriment des travailleurs européens et des ressources financières des Etats.

Pour lutter contre les pratiques s’apparentant à du dumping social dans le secteur maritime, plusieurs propositions doivent être avancées:

– introduire un « Jones Act » européen: cette loi américaine protège le trafic maritime intérieur américain en fixant des règles claires: seuls les navires battant pavillon américain, construit sur le sol américain et composé en majeure partie d’équipage américain, peuvent assurer les liaisons intérieures du pays.

– adopter une directive encadrant strictement les conditions de prestation de service fournies par les sociétés de fourniture de main d’œuvre,

– Enfin, les aides d’État doivent être conditionnées à l’emploi effectif de gens de mer européens.

Je souhaite que ces propositions figurent dans le rapport final sur le dumping social dont j’ai la charge au Parlement européen pour mettre un terme à l’ensemble des pratiques scandaleuses actuellement en vigueur dans ce secteur économique clef pour la France et l’Europe.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed