A lire : « Sept Jours à Calais »

Je vous recommande la lecture de ce livre « Sept Jour à Calais » co-écrit par Eric Chabauty, Luc Georges et mon camarade Pierre Freyburger.

7-jours-à-Calais-f2cphoto

Présentation

Habitants de Mulhouse, ville monde aux cent quarante nationalités, Éric Chabauty, Pierre Freyburger et Luc Georges entament avec Sept jours à Calais un long périple qui doit les conduire aux portes de l’Europe où frappent en vain plusieurs dizaines de milliers de personnes fuyant la guerre et les persécutions de la Corne de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Les témoignages qu’ils ont recueillis à Calais, porte de sortie européenne de plus en plus hermétique vers l’Angleterre, soulignent les atermoiements d’une Union Européenne tentée par le repli sur soi. À Calais, ils ont rencontré des migrants revenus du pire, déterminés à rejoindre un monde meilleur malgré l’extrême dénuement dans lequel ils sont confinés. Ils ont aussi mesuré le travail inlassable des citoyens bénévoles qui suppléent des services de l’État défaillants, d’une France qui peine à remplir son devoir du droit d’asile dans une Europe où, sauf rares exceptions, la solidarité des états envers les exilés, n’existe pas.

Préface de Jean Ziegler
« Calais, un terrain d’observation privilégié », article de Frédérique Meichler, L’Alsace, jeudi 10 septembre 2015 (PDF)


Après une vie professionnelle consacrée au journalisme, Éric Chabauty s’est lancé dans cette enquête au long cours, indigné par le sort réservé aux réfugiés et demandeurs d’asile qui frappent et se heurtent aux portes, souvent closes, de l’Union européenne. Une situation insupportable qu’il faut expliquer pour mieux la dénoncer..

Figure politique mulhousienne depuis trente ans, Pierre Freyburger a renoncé à ses mandats pour se consacrer à d’autres défis et d’autres combats. La politique migratoire de l’Union européenne est un de ces défis qu’il entend relever avec force et conviction : une autre politique d’accueil plus humaine est possible, et nécessaire, en Europe.

Diplômé d’une école d’art, Luc Georges a passé sa vie professionnelle dans la communication, l’image et le graphisme. Ancien dirigeant d’une agence de publicité, photographe humaniste, il questionne aujourd’hui la société et son cadre de vie avec son appareil photo.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed