G.Balas « Traité transatlantique : l’Europe a besoin de sa propre voix »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ZWekpzdbW2w]

« Bonjour à tous,

Cette semaine, j’ai rencontré les associations qui s’inquiètent en France mais aussi en Europe de la question du traité transatlantique que l’on appelle le TTIP, le TAFTA, ces noms barbares pour dire qu’il y aujourd’hui une négociation entre l’Union européenne et les Etats-Unis sur un accord de libre-échange.

Je voudrais aujourd’hui revenir sur un certain nombre de choses.

La première, c’est qu’aujourd’hui, l’Union européenne a un problème depuis 2008 : les différents pays ont des trajectoires économiques complètement différentes. Au lieu d’aller dans le même sens, nous allons dans des sens divergents et il me semble que le traité transatlantique, de ce point de vue, n’est pas forcément une initiative heureuse. Comment faire si nous n’arrivons pas aujourd’hui à faire en sorte que les pays européens retrouvent un chemin commun si jamais il y a un accord de libre-échange avec les Etats-Unis ? Cela ne va-t-il pas aller de mal en pis ? Les régions riches de plus en plus riches et les régions pauvres, de plus en plus pauvres ? Ceci est déjà tellement vrai qu’il existe d’ores-et-déjà des mécanismes pour aider ceux qui seraient appauvris par le traité transatlantique.

La deuxième chose c’est qu’aucune étude sérieuse n’existe pour démontrer que le traité transatlantique créerait des emplois et relancerait la croissance. On le dit, on le crie par-dessus les toits mais les économistes scientifiquement, n’ont rien à dire de ce point de vue là.
En fait, le seul intérêt réel qu’il pourrait y avoir avec ce traité transatlantique, c’est une question géopolitique, d’accord international, où nous pourrions, avec les Etats-Unis, faire bloc face au reste du monde. Mais la bonne solution dans un monde qui a besoin aujourd’hui de plusieurs pôles, c’est une Europe qui ait sa propre voix, qui s’ouvre aussi à la Méditerranée, qui parle à l’Est, bref, une Europe qui constituerait un pôle de stabilisation dans la géopolitique mondiale.

Ce ne sont en l’état que des inquiétudes exprimées mais sachez que les députés socialistes se battent aujourd’hui très concrètement pour que le traité transatlantique ne comporte pas un certain nombre d’éléments comme les tribunaux arbitraux.
Les associations se mobilisent, les élus se mobilisent. Le traité transatlantique va être le grand sujet des mois qui viennent. »

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed