Débat sur l’Europe avec l’association « YMCIA, Initiative pour l’emploi « 

10805706_724323380986820_5032076260073761235_n

J’ai été contacté dès septembre pour participer au projet mené par l’association « YMCIA, Initiative pour l’emploi ». C’est un projet au long cours que nous avons amorcé par une première rencontre fin novembre.
J’ai souhaité m’associer à leur démarche car depuis plusieurs années je m’intéresse aux nouvelles structures basées sur l’idée d’empowerment : il s’agit de favoriser la prise en charge des projets par les acteurs eux-mêmes qui en déterminent les modalités et les finalités. « L’Initiative projet pour l’emploi » s’inscrit dans cette démarche de co-construction dans des quartiers « politique de la ville » avec comme ambition de mobiliser les habitants autour de projets qu’ils élaborent eux-mêmes et ainsi de répondre directement à leurs besoins, créant aussi de nouvelles activités.
Mon travail avec cette structure se déroule dans le cadre de l’un de leur programme, « YMCIA, jeunes en action ». J’ai ainsi été invité à échanger avec une quinzaine de personnes dans le XVIIIe arrondissement sur mon rôle de député européen, les compétences de l’UE et plus généralement la fonction du politique.
L’animateur de cette rencontre, Jean-René Marciset nous explique le travail de son association.

Pouvez vous nous expliquer la démarche de votre association ?
« L’association Projets Pour l’Emploi a pour but de soutenir les initiatives citoyennes, en l’occurrence nous sommes un groupe de jeunes gens engagés à promouvoir le dialogue à propos de l’Europe dans une forme plus libre et ascendante, nous souhaitons de cette manière encourager l’engagement dans la vie politique de nos pairs.
Car Il est important pour nous de prendre en main le débat européen afin de lutter contre l’abstention et le vote extrême, qui sont souvent du a une incompréhension entre les politiques et Nous et c’est cette incompréhension que nous voulons contrer par notre action.
La région Île de France et l’Union Européenne nous soutiennent financièrement dans ce projet que nous avons appelé YMCIA, (Youth Municipal Council in Action )
Nous nous adressons a toutes les personnes âgées de 18 à 30 ans en allant à leur rencontre pour que ensemble nous rencontrions des politiques européens afin de dialoguer, partager nos sentiments pour se comprendre mutuellement. »

Pourquoi rencontrer un député européen ?
« Rencontrer un député européen, en particulier Guillaume est une formidable opportunité, pouvoir bénéficier de sa connaissance et de son expérience de l’Europe est une chance pour nous.
Cela montre aussi à tous qu’un député remplit cette mission qui est d’être à l’écoute au plus près des gens pour ensuite porter au mieux ces voix au parlement à Strasbourg. Des actions de ce type concrétise ce rôle primordial pour la co-construction européenne avec et pour les populations. »

Quelle bilan faites vous de cette rencontre ?
« Cette rencontre avec Guillaume a été très enrichissante et a eu l’effet escompté qui était de mieux comprendre les rôles et les actions de l’Europe et celles d’un député européen.
Ce fut aussi motivant d’avoir cet échange car cela montre que c’est possible, qu’il est envisageable de s’adresser directement à nos représentants pour prendre part au débat politique.
Il faut agir et rééditer cette expérience.
Je tiens remercier l’admirable équipe à laquelle j’appartiens ainsi que Guillaume pour sa participation,
C’est tous ensemble que nous ferons bouger les choses. »

De mon côté je retire de cette rencontre la nécessité de poursuivre l’inlassable effort d’explication des compétences de l’Union Européenne, toujours très méconnues. C’est par ce biais que notre discussion s’est lancée, chacun des participants indiquant les compétences qu’il attribuait aux différents niveaux de pouvoir à l’aide de petits post-it (du local à l’européen en passant par le régional et le national). C’est une bonne approche : car connaitre le niveau de compétences, les attributions de chaque échelon permet de donner à chacun les moyens d’agir sur ce levier de décision au-delà du vote lors des élections.
Ce n’est donc pas qu’un exercice pédagogique mais un travail politique car beaucoup d’autres questionnements se sont alors manifestés (sens de la citoyenneté, politique extérieure, logement, égalité femme/homme, immigration…). Ces deux temps, conçus par l’équipe d’animation, ont ainsi pu déboucher, je l’espère, sur une prise de conscience des enjeux européens et, pour moi, sur la prise en compte de ces questionnements dans mon action et ma réflexion.
A mon tour je remercie l’association « Projets pour l’Emploi » de m’avoir invité et nous poursuivrons ce travail dès le mois prochain avec un nouveau rendez-vous.

_DSC0005

_DSC0019

_DSC0059

Print Friendly

1 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed