Retour sur l’initiative d’Un Monde d’Avance « Comment rassembler la Gauche ? »

Réunion publique Un Monde d'Avance "Comment rassembler la Gauche ?" ce 14 juin 2014 à la Mairie du XIème arrondissement
Réunion publique Un Monde d'Avance "Comment rassembler la Gauche ?" ce 14 juin 2014 à la Mairie du XIème arrondissement

Réunion publique Un Monde d’Avance « Comment rassembler la Gauche ? » ce 14 juin 2014 à la Mairie du XIème arrondissement

Samedi 14 juin, Un Monde d’Avance organisait une réunion publique dans la Salle des Fêtes de la Mairie du XIe arr. de Paris autour de cette question aussi essentielle que d’actualité : « Comment rassembler la Gauche ? ».

La thématique choisie n’était évidemment pas anodine.

Au regard du contexte politique, il nous apparaissait important d’aborder sans ambages la question du rassemblement de la gauche en invitant des intervenants issus de divers partis de la gauche et de sensibilités et courants socialistes.

Autour de Guillaume Balas et Henri Emmanuelli, Pierre Laurent (PCF), David Cormand (EELV), Marie-Noëlle Lienemann (Maintenant La Gauche), Laurent Baumel (Gauche Populaire et initiateur de l’Appel des 100), Jean-Marc Germain et Fanélie Carrey-Conte (initiateur de l’Appel des 100) ainsi que Rémi Demerssman-Pradel (Motion 4) ont ainsi répondu présents à notre invitation.

Devant une salle bondée, les différents intervenants ont porté un message convergent : le rassemblement de la gauche est une nécessité qui  implique une réorientation de la politique engagée.

Retour sur notre initiative et sur les interventions de nos différents invités.

***

Interventions filmées et écrites des différents invités :

Introduction par Guillaume Balas (PS, Un Monde d’Avance)

Intervention de Pierre Laurent (PCF)

Intervention de David Cormand (EELV)

Intervention de Laurent Baumel (PS, Gauche Populaire, Appel des 100)

Henri Emmanuelli (PS, Un Monde d’Avance)

Intervention de Marie-Noëlle Lienemann (PS, Maintenant La Gauche)

Intervention de Rémi Demersseman-Pradel (PS, Motion 4)

Intervention de Fanélie Carrey-Conte (PS, Un Monde

d’Avance, Appel des 100)

Intervention de Jean-Marc Germain (PS, Appel des 100)

***

Sorties

INTRODUCTION PAR GUILLAUME BALAS,
Député européen – Secrétaire général d’Un Monde d’Avance 

« Le rassemblement de la gauche, n’est pas un dogme ou une utopie facile pour des discussions internes mais c’est une nécessité politique ».

« Pour nous, pour Un Monde d’Avance, nous ne voulons être qu’une chose : nous ne souhaitons même pas survivre à nous-mêmes. Nous voulons être au sein du PS, les inlassables artisans et défenseurs de l’unité de tous ceux, dans toute leur diversité et tout leur parcours, qui croient qu’il faut réorienter la politique du gouvernement, qui croient, que l’unité de la gauche est une condition nécessaire, stratégique pour ce que nous voulons. Nous voulons être un pont entre la sphère socialiste et les autres mouvements de gauche : les camarades communistes, nos camarades d’EELV, des autres mouvements qui existent dans le champ politique et sociétal. »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=bGbTS3fF-mE]

INTERVENTION DE PIERRE LAURENT,
Secrétaire National du PCF, Président du PGE

« Notre désir le plus profond est d’ouvrir une perspective de sortie de crise positive. Pour cela, nous voulons ouvrir un débat sur le diagnostic de la crise, sur les remèdes à porter et les solutions à mettre en œuvre.».

« C’est pour ça que je suis ici ce soir mais également partout où ceux qui veulent réfléchir à des politiques alternatives voudront mener ce débat.»

« Il faudra des inflexions à la politique menée et j’espère que nous trouverons des convergences pour les obtenir.»

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=L5NFaIVqmGo]
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=1ZriL6_d2x4]

INTERVENTION DE DAVID CORMAND,
Président du Groupe EELV au CR de Haute-Normandie, Secrétaire national adjoint d’EELV

« Les lois de l’économie dominantes qui ne sont votées par personne sont supérieures aux lois de la République voulues par les représentants de celles et ceux qui ont voté en 2012.»

« Les Françaises et les Français ne nous suivront pas uniquement sur le rejet d’une politique. Il faut que l’on se donne les moyens de construire un projet.»

« On ne peut pas attendre 2017 pour proposer l’alternative.»

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ZHNXjHQ04pc]

INTERVENTION DE LAURENT BAUMEL,
Député d’Indre-et-Loire, Animateur de la Gauche Populaire, Initiateur de l’appel des 100

« J’ai envie d’abord de vous dire que je ne suis pas sûr que l’on soit dans la minorité socialiste, ça pourra se vérifier un jour.Et puis, plus sérieusement, je veux vous dire que personne, pas même la direction de notre parti, n’a le monopole du travail de rassemblement de la gauche. Ce travail, il appartient à tous et d’abord à ceux qui sont en situation de le mener.»

« Il ne peut y avoir rassemblement autour d’une orientation politique suffisamment partagée.»

« La convergence c’est demain dans ce combat parlementaire, que nous allons en faire la première expérience. Les amendements que nous amenons dans l’hémicycle, nous les amenons devant l’ensemble représentation nationale. Et par conséquent, nous créons les conditions devoir avec les uns et les autres s’il est possible de faire ce bout de chemin. (…) si nous y parvenons, je pense que nous aurons franchi une étape qui fera date.»

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=QGN9rcG_pYU]

INTERVENTION D’HENRI EMMANUELLI,
Député des Landes, Président du CG des Landes, Animateur d’Un Monde d’Avance

« C’est l’année de l’anniversaire de Jean Jaurès et entendre dire que la gauche peut mourir m’a beaucoup choqué. Je ne sais pas si la gauche peut mourir ; mais ce que je sais c’est qu’on doit tout faire pour qu’elle vive.»

« Pour que la gauche vive il faut qu’elle soit rassemblée. Elle arrive à survivre séparée, mais si on veut qu’elle vive réellement il faut qu’elle soit rassemblée. »

« Les militants sont aujourd’hui considérés comme des moutons alors qu’on devrait les considérer comme des citoyens capables d’autonomie. Il faut les remettre au centre du jeu. Je propose que nous lancions une pétition dans le Parti socialiste. » 

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=IXp1cI7ZVy8]

INTERVENTION DE MARIE-NOËLLE LIENEMANN,
Sénatrice de Paris, Animatrice de Maintenant La Gauche

« L’abstention et le vote FN sont deux miroirs d’une même réalité. Dans l’Histoire, on a vu que nous n’étions pas capable d’affronter de telle crise si la gauche n’est pas rassemblée.»

« Nous ne reconstruirons pas la gauche si nous n’avons pas des convergences tangibles à proposer qui éclaire le long terme  mais qui répondent aussi à l’urgence sociale et économique.»

« L’unité n’est pas uniquement nécessaire pour 2017. Elle est nécessaire ici et maintenant autour d’un pacte de convergence. Si nous sommes unis, nous sommes en condition de changer le rapport de force au sein de la gauche et du pays.»

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=5cIqSJDny4w]

INTERVENTION DE REMI DEMERSSEMAN-PRADEL,
Animateur de la Motion 4 au Parti Socialiste, Porte-parole de NVS – Nouvelle Voie Socialiste

« Si nous voulons rassembler les citoyens de gauche, il faudra d’abord trouver les solutions à l’écoute, la communication et la solidarité, faisant cruellement défaut là où on souffre le plus.»

« Nous pouvons maintenir la gauche dans une dynamique de réelle transformation sociale. Nous pouvons le faire et c’est NOTRE responsabilité pour la gauche, pour les français. »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=CD4B61ffL5g]

INTERVENTION DE FANELIE CARREY-CONTE,
Députée de Paris, Initiatrice de l’Appel des 100, Un Monde d’Avance

« Pour mettre en œuvre le rassemblement de la gauche, alors il faut changer de politique.  Mais au-delà, il faut une réorientation si nous voulons que la gauche survive.  La conviction que nous avons, c’est que la politique menée aujourd’hui par le gouvernement n’est pas en mesure d’améliorer la vie des gens. Les solutions apportées sont économiquement inefficaces et socialement injustes.  Et si nous voulons, y compris, mener la bataille contre l’extrême droite, il faut que la situation économique s’améliore.»

« Il faut que nous arrivions à construire cette dynamique politique sur le fond, sans nous laisser toujours rattraper par la logique institutionnelle de la Ve République. La question de la présidentielle qui a chaque fois nous a divisé, il faudra trouver un moyen d’en sortir par le haut. »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=MEEt_VcKDTA]

INTERVENTION DE JEAN-MARC GERMAIN,
Député des Hauts-de-Seine, Initiateur de l’Appel des 100

« Si au pouvoir on n’applique pas les idées que l’on a porté en étant dans l’opposition, c’est les hauts fonctionnaires qui prennent le pouvoir. Si on n’a pas la force de se référer à ce qu’on a porté, on en arrive à des renoncements.»

« Pour moi il y a une vraie rupture le 14 janvier 2014. C’est ce qui m’a conduit à dire ce n’est plus possible, à dire stop.»

« Il y a une dérive dans la Vème République. Dans notre démarche, nous demandons juste à ce que nos droits de parlementaires, inscrits dans la constitution, soient respectés. Aujourd’hui le président décide, et on nous cantonne à mettre en œuvre la feuille de route. Mais on n’est pas d’accord. Je ne sais pas combien on sera à la fin. On en tout cas on aura dit quelque chose. On est dans un problème de conscience. Pour le pays, la gauche et les socialistes on considère qu’on a le droit d’aller jusqu’au bout et de faire entendre notre parole.»

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=x79_QbWJW-I]

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed