Mon intervention à la réunion publique Un Monde d’Avance « Comment rassembler la Gauche ? » –

Intervention de Guillaume Balas lors de la réunion publique Un Monde d'Avance "Comment rassembler la Gauche ?"

Un Monde d’Avance, dont je suis le secrétaire général depuis 2012, organisait samedi dernier une grande réunion publique autour de la question aussi essentielle que d’actualité « Comment rassembler la Gauche ? ».

Dans une salle bondée, nos différents invités au nombre desquels Pierre Laurent (PCF), David Cormand (EELV), Marie-Noëlle Lienemann (MLG), Laurent Baumel (Gauche Populaire), Jean-Marc Germain (Appel des 100) et Rémi Demersseman-Pradel (Motion 4 du PS) se sont passés le micro pour tenter de répondre à la question que nous leur posions « Comment rassembler la Gauche ? ». Bien évidemment, nous ne nous sommes pas contentés de lancer la question sans essayer d’y répondre nous-mêmes. Ainsi, Henri Emmanuelli, Fanélie Carrey-Conte et moi-même sommes intervenus pour essayer de construire les bases d’un rassemblement de la Gauche nécessaire qui ne pourra se faire qu’avec une réorientation de la politique engagée.

Retrouvez ci-dessous mon intervention complète.

INTRODUCTION PAR GUILLAUME BALAS,

Député européen
Secrétaire général d’Un Monde d’Avance

« Le rassemblement de la gauche, n’est pas un dogme ou une utopie facile pour des discussions internes mais c’est une nécessité politique ».
 
« Pour nous, pour Un Monde d’Avance, nous ne voulons être qu’une chose : nous ne souhaitons même pas survivre à nous-mêmes. Nous voulons être au sein du PS, les inlassables artisans et défenseurs de l’unité de tous ceux, dans toute leur diversité et tout leur parcours, qui croient qu’il faut réorienter la politique du gouvernement, qui croient, que l’unité de la gauche est une condition nécessaire, stratégique pour ce que nous voulons. Nous voulons être un pont entre la sphère socialiste et les autres mouvements de gauche : les camarades communistes, nos camarades d’EELV, des autres mouvements qui existent dans le champ politique et sociétal. »
Intervention de Guillaume Balas lors de la réunion publique Un Monde d'Avance "Comment rassembler la Gauche ?"

Intervention de Guillaume Balas lors de la réunion publique Un Monde d’Avance « Comment rassembler la Gauche ? »

Pour visionner la vidéo de l’intervention : https://www.youtube.com/watch?v=bGbTS3fF-mE

Discours

Je vais essayer d’abord de définir pourquoi cette initiative.

Nous sommes un courant du PS, Un Monde d’Avance, depuis 2008 et nous constatons aujourd’hui pour les raisons que je vais énoncer qu’il faut faire tomber les barrières au sein du PS. Entre le PS et les autres mouvements de gauche mais également entre la Gauche et la société, et les électeurs.

Dans ce moment, nous avons un devoir, comme d’autres – car d’autres initiatives sont prises ailleurs par des militants et des responsables socialistes, communistes, verts, associatifs.

Partout commence à se réveiller l’idée que les choses ne peuvent pas rester en l’état. Et nous participons simplement à ce mouvement général. Nous pensons que nous sommes à notre place aujourd’hui en le faisant.

Alors, évidemment, quelques mots sur le contexte et pourquoi cette question que nous avons posé à nos divers intervenants ? Pourquoi et comment rassembler la gauche ?

Quand le Premier Ministre, quand le Premier Secrétaire du PS disent qu’il y a un risque de décès de la gauche dans les mois et les années qui viennent et qu’ils le disent en étant à leur niveau de responsabilité, on peut considérer que l’affaire est sérieuse.

La première réaction est d’identifier pourquoi. Il est certain que les deux scrutins que nous venons de vivre sont absolument majeurs pour l’histoire de la gauche parce qu’ils donnent la photographie politique de ce qu’est le pays.

Le PS s’est effondré lors des élections municipales alors qu’il est le parti au pouvoir. Et l’affaire des européennes a amplifié de manière considérable cette impression en faisant un score désastreux, signe du rejet profond de la politique menée, une abstention massive, un score du FN historique… mais nous constatons que ce n’est pas pour autant qu’il y a un recours à gauche qui s’exprime par le biais des électeurs. EELV fait un score honorable mais sans sursaut véritable et le FDG se trouve en difficulté tout comme les socialistes.

 A partir de ce moment-là, il y a bien une urgence à se parler. Nous sommes convaincus que si les gens de gauche, qu’ils soient dans des partis ou des mouvements syndicaux, associatifs ou autres, que si ceux-là n’échangent pas, alors oui, ça peut arriver : la gauche politique ou sociale, sans que nous parlions de mort imminente, peut être relativisée. En vue des élections présidentielles, rien n’indique que la Gauche finisse première force, pire, rien n’indique qu’elle puisse arriver jusqu’au second tour.

Je vous invite à observer qu’aujourd’hui, au regard de l’état de la droite également, rien n’indique non plus qu’une droite républicaine continue à exister. Il peut tout à fait y avoir des alliances qui créent une droite nouvelle qui pourrait prendre le pouvoir avec une radicalité politique dont on a peine encore aujourd’hui à imaginer.

Les responsabilités sont multiples. Parce je suis un élu du PS, un membre du PS, je le dis : d’abord à cause de la politique gouvernementale que nous menons aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous abstraire de ce qui se passe.

C’est parce que cette politique n’arrive pas à convaincre que les électeurs aujourd’hui se détournent de nous. Pourquoi ? Parce que cette politique ne répond pas aux attentes qui avaient été suscitées par la campagne en 2012, et notamment, le fait que si redressement il devait y avoir, la justice devait prévaloir. De ce point de vue, les Français n’ont pas le sentiment que ces objectifs ont été remplis. Et aussi parce qu’il y a une force d’incompréhension sur les objectifs, les motifs, le fonctionnement. Il y a un brouillard aujourd’hui qui font que les institutions publiques sont affaiblies. La parole du politique est elle-même affaiblie.

Alors, on aurait pu prendre l’idée de faire un colloque intellectuel pour aller chercher les raisons profondes à tout cela. Mais on a considéré qu’il fallait prendre la démocratie au sérieux. En démocratie, il y a des partis politiques qui se présentent aux élections, qui ont une histoire, qui représentent quelque chose. Nous avons choisi de les, de nous interroger.

Le rassemblement de la gauche, n’est pas un dogme ou une utopie facile pour des discussions internes mais c’est une nécessité politique.

S’il y a un désaccord alors que le PS dirige le pays sur la politique gouvernementale alors il faut que cette politique soit modifiée pour commencer à avoir des convergences utiles.

Il y a eu aujourd’hui un CN  du PS aujourd’hui et nous avons dit au Premier Secrétaire : il ne peut pas y avoir de rassemblement de la gauche d’un côté théorique sans prendre en compte ce que la gauche dit. Ce qu’elle dit à l’extérieur mais également au sein du PS, au sein du Parlement, au Sénat sur la politique gouvernementale. Il faut donc qu’il y ait réorientation profonde de cette politique gouvernementale si nous voulons que la séquence d’après puisse être au mieux utile, au pire, pas catastrophique et que la Gauche puisse retrouver tout son rôle dans le devenir du pays.

Devant la crise du pays, devant les inquiétudes des citoyens, la question que nous posons peut paraître décalée mais nous nous sommes dit que justement, si nous souhaitions avoir un gramme d’espoir, il fallait la poser tout de suite.

Nous savons que les réponses ne sont pas définitives.

Mais pour nous, pour Un Monde d’Avance, nous ne voulons être qu’une chose. Nous ne souhaitons même pas survivre à nous-mêmes. Nous voulons être au sein du PS, les inlassables artisans et défenseurs de l’unité de tous ceux, dans toute leur diversité et tout leur parcours, qui croient qu’il faut réorienter la politique du gouvernement, qui croient, que l’unité de la gauche est une condition nécessaire, stratégique pour ce que nous voulons. Nous voulons être un pont entre la sphère socialiste et les autres mouvements de gauche : les camarades communistes, nos camarades d’EELV, des autres mouvements qui existent dans le champ politique et sociétal.

Nous ne voulons faire que cela et nous ferons tout cela. Nous commencerons pas poser cette question aux militants socialistes pour leur demander leur avis sur cette question et exprimer cette nécessité de réorienter la politique du gouvernement pour les Français mais aussi pour permettre le rassemblement de la gauche.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=bGbTS3fF-mE]

Pour télécharger le compte-rendu complet (pdf) : Compte-rendu de la réunion publique Un Monde d’Avance « Comment rassembler la Gauche ? »

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed