L’eurodéputé Balas (PS) demande une « profonde réorientation politique nationale et européenne » – Dépêche AFP

afp PARIS, 27 mai 2014 (AFP) – Guillaume Balas, membre de l’aile gauche du PS et eurodéputé socialiste élu dimanche a affirmé que « la politique sociale-libérale » du gouvernement « ne remportait pas l’adhésion des Français » et a demandé une « profonde réorientation politique nationale et européenne ».

« Notre camp politique a subi une défaite sans appel aux élections européennes », affirme-t-il dans un communiqué d' »Un monde d’avance », le courant de l’aile gauche des proches de Benoît Hamon.

« Après la défaite des municipales, cette débâcle électorale est un nouveau coup de semonce. La sanction est claire et limpide, le message envoyé est sans équivoque », écrit-t-il, relevant que cette situation « ne doit pas être minorée, ni par la gauche, ni par les socialistes, ni par l’exécutif ».

Selon lui, « ce n’est pas le FN qui a gagné les élections européennes, c’est la gauche qui n’a pas assez oeuvré pour porter la voie vers une Europe politique, économique et sociale. Au niveau national, la politique sociale-libérale menée par le gouvernement ne remporte pas l’adhésion des Français ».

« L’exécutif doit comprendre qu’elle procède d’une majorité qui s’était prononcée le 6 mai 2012 pour les engagements socialistes en faveur de la justice sociale, du pouvoir d’achat, de la transition énergétique et de l’investissement; contre la finance, contre l’austérité. Ces engagements n’ont pas été respectés et les Français, amères, nous l’ont clairement exprimé », déclare-t-il.

Selon M. Balas, élu dans la circonscription Ile-de-France, « continuer sur le même chemin, plus vite, plus fort, ne peut constituer une réponse tolérable: plus que jamais, une profonde réorientation politique à l’échelle européenne et nationale s’impose ».

« En Europe, François Hollande, tout comme les députés européens socialistes, doivent agir pour mettre fin aux politiques d’austérité, pour le retour des investissements et pour un budget européen à la hauteur des défis sociaux et économiques. En France, l’exécutif doit revenir à ses engagements en appliquant enfin la feuille de route qui a été la nôtre lors du discours du Bourget », demande-t-il.

Print Friendly

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed